• TORTUE A LA SAUCE TOMATE

    TORTUE A LA SAUCE TOMATE

     

    Pour 4 personnes

    Préparation 20 minutes

    Cuisson 2 heures

     

    Ingrédients

     

    Une tortue vivante

    4 grosses tomates

    1 gros oignon

    3 tiges de céleri

    20 grammes de concentré de tomate

    4 tiges de ciboulette

    15 cl d’huile

    2 feuilles de laurier

    Une tablette d’arôme de poulet

    1 citron

    1 cuillerée à café de muscade en poudre

    3 éclats d’ail

     

    Préparation

     

    Il faut commencer par apprêter la tortue. Mettez-la dans une marmite pleine d’eau.

    Placez cette marmite au feu et laisser bouillir pendant une heure.

    Cette cuisson va vous permettre d’attendrir la tortue et d’enlever la carcasse de l’animal.

    Après une heure, sortez la tortue de l’eau. Enlever la carcasse et débarrassez la tortue de tout ce qu’il y à l’intérieur tout en faisant attention au pancréas qui, s’il éclate, peut donner un gout amer à la viande de tortue.

    Une fois la carcasse enlevée, coupez la tortue en 4. Lavez ensuite les morceaux et mettez-les dans une casserole.

    Faites une sauce tomate en mettant dans une poêle avec de l’huile chauffante, les tomates pelées, un peu de concentré de tomate, de l’oignon, de céleri et de ciboulette hachés finement mélangés à la muscade, à l’ail râpé et aux feuilles de laurier.

    Retournez cette sauce jusqu’à ce qu’elle soit homogène et versez-la dans la casserole qui contient la viande de tortue et ajoutez un peu d’eau.

    Retournez la casserole au feu et laissez cuire pendant 20 minutes.

    Votre tortue à la sauce tomate sera prête et vous pourrez la servir avec des bananes plantains cuites à la vapeur.

     

    Source : radiookapi

     


    1 commentaire
  • WEEK-END DE PRINTEMPS


    4 commentaires
  • proverbe africain


    3 commentaires
  • KOFFI OLOMIDE .....SUITE

    KOFFI OLOMIDE condamné à deux ans de prison avec sursis pour atteinte sexuelle sur mineure

     

    Défendu par les ténors du barreau Éric Dupond-Moretti et Emmanuel Marsigny, le chanteur était poursuivi pour «atteintes sexuelles avec violence, contrainte, menace ou surprise par personne ayant autorité» et pour «séquestration» sur quatre danseuses.

    Le 11 février dernier, Koffi Olomidé était attendu au tribunal correctionnel de Nanterre pour se défendre des plaintes déposées en 2007, 2009 et 2013 par quatre de ses anciennes danseuses. Mais le chanteur était absent à ce procès qui s'est déroulé sans lui, à huis clos. Lundi 18 mars, le tribunal correctionnel de Nanterre l'a condamné à deux ans de prison avec sursis pour «atteinte sexuelle sur mineure de 15 ans». À l'audience, le ministère public avait requis sept ans de prison à l'encontre de la star congolaise de la rumba.

    Koffi Olomidé était poursuivi pour «atteintes sexuelles avec violence, contrainte, menace ou surprise par personne ayant autorité» et pour «séquestration», pour des faits commis en région parisienne entre 2002 et 2006. Pour les trois autres parties civiles qui l'accusaient de relations sexuelles forcées, le chanteur de 62 ans a obtenu une relaxe. «C'est une victoire éclatante. C'est tout le dossier d'accusation qui s'écroule», prouvant que «les accusations contradictoires» des parties civiles «ne tenaient pas la route», a aussitôt réagi l'un des avocats de M. Olomidé, Emmanuel Marsigny.

    Les deux hommes présentés par l'accusation comme des hommes de main et poursuivis pour complicité ont, eux, été relaxés pour l'ensemble des faits reprochés. La partie civile avait affirmé responsabilité de ces hommes dans la surveillance et la séquestration des quatre plaignantes. Ils auraient été chargés de les conduire également jusqu'à leur patron lorsqu'il en exprimait le désir.

    Koffi Olomidé devra cependant s'acquitter d'une amende de 5.000 euros pour avoir facilité l'entrée et le séjour irrégulier en France de trois des plaignantes, et à dédommager sa victime à hauteur de 5.000 euros également, au titre de son préjudice moral.

    Mis en examen en février 2012 pour viols aggravés, Koffi Olomidé a vu les chefs d'accusation retenus contre lui requalifiés en délit, et la procédure renvoyée devant un tribunal correctionnel. Pour l'heure, l'avocat des quatre plaignantes n'a pas encore commenté cette première décision de justice.

     

    Source :AFP agence Le figaro.fr

     

     


    2 commentaires
  • KIGELIA AFRICANA

    KIGELIA AFRICANA

     

    Nom vulgaire : Saucissonnier

                                              Noms africains - Wolof : dabolé

                                                                    - Bambara : sidiamba

     

    DESCRIPTION

    C'est un arbre qui peut atteindre 10 à 15 mètres de hauteur. Son tronc et ses branches sont tortueuses. Les feuilles sont composées imparipennées. Les fleurs sont pourprées striées de jaune.

    Les fruits sont caractéristiques en forme de saucissons arrondis aux deux extrémités et portant de nombreuses graines.

    La pollinisation est effectuée par les chauves-souris

    KIGELIA AFRICANA

     

     AIRE DE DISTRIBUTION

    Originaire d’Afrique du Sud (nord), Tanzanie, Mozambique, présent dans d'autres pays d'Afrique en zones humides littoraux, en RDC on le trouve en abondance dans le Parc national de la Garamba

     

    UTILISATION

     

    Le Kigelia africana est une plante magique surtout pour le traitement de la stérilité. Les fruits d'une forme particulière servent à faire grossir les seins des jeunes filles. (C'est la pulpe des fruits mûrs qui mise à bouillir dans l'eau donne une solution utilisée en frictions pour faire grossir les seins).

    Chez l’homme

    Une utilisation du  Kigelia african aide à se débarrasser des ennuis liés à la sexualité : éjaculation précoce, azoospermie, dysfonctions érectiles, micro pénis. Le Kigélia a cette particularité d’augmenter la taille du sexe chez l’homme.

     

    PROPRIETES DE LA PLANTE

    L'écorce est utilisée dans la pharmacopée africaine entre autres pour traiter les morsures de serpents, soigner les maux d'estomac, les maux de dents les états épileptiques.

    La pulpe est utilisée traditionnellement par les femmes comme produit de beauté mais aussi pour traiter les abcès, les plaies et blessures, elle entre aujourd'hui dans la confection de certains cosmétiques. En cosmétologie ce sont les actifs contenus dans le fruit qui ont fait la preuve de leur efficacité pour améliorer la fermeté et l’élasticité de la peau.

    Depuis toujours dans la pharmacopée africaine la pulpe fraîche est prescrite en cataplasme pour traiter les rhumatismes et cuite elle était utilisée pour favoriser le développement des seins, des études ont démontré que cette pulpe contenait des lipides (stérols) qui étaient proches des hormones.

    Le fruit pourrait être utilisé dans le syndrome des ovaires polykystiques

    Les Masaïs font fermenter la pulpe des fruits pour en tirer une bière très forte, le murutina.

    KIGELIA AFRICANA


    5 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires