• PARCS NATIONAUX

  • Parc  de la Garamba

     

    Parc  de la Garamba

    Parc National de la Garamba

     

    Le Parc National de la Garamba, institué par décret du 17 mars 1938, occupe une superficie de 492.000 hectares au nord de Faradje près de la frontière soudanaise. Ce parc est constitué de vastes savanes herbeuses entourées de savanes boisées s'étendant dans une pénéplaine très ancienne qui fut jadis soumise à de nombreux cycles d'érosion. On y trouve en plus de tous les grands mammifères du Parc des Virunga (sauf l'okapi et le sanglier géant ou hylochère) des animaux rares tels que le rhinocéros blanc, la girafe et l'élan de Derby. On y trouve également une station de domestication des éléphants africains, unique au monde.

    Depuis octobre 2005, l'Institut congolais pour la conservation de la nature a transféré la gestion du parc à l'African Parks Conservation.

    Le site fait partie de la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1980.

    Le parc a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial en péril de 1984 à 1992. Suite à la Deuxième guerre du Congo, le site y a de nouveau été inscrit en 1996.

     

    Parc  de la Garamba

     

    Parc  de la Garamba

     

    Parc  de la Garamba

     

    Parc  de la Garamba

     

    Parc  de la Garamba

     

    Parc  de la Garamba

     

    Parc  de la Garamba

     

    Parc  de la Garamba

     

    Parc  de la Garamba

     

    Parc  de la Garamba

    Parc  de la Garamba

     


    5 commentaires
  • Parc des Virunga

     

    Parc des Virunga

     

    Parc des Virunga

     

    Parc National des Virunga

     

    Superficie totale : 7 900 km2

    Espèces clés : Gorille de montagne, gorille de Grauer, Eléphant, Hippopotame, Okapi

    Création : 1925 (Plus ancien parc national africain)

    Localisation : Province du Nord Kivu

    Le Parc des Virunga (ancien Parc National Albert), établi à partir de 1929, représente de l’avis des spécialistes l’expérience la plus réussie dans le monde entier de ce qu’on appelle la « réserve intégrale » ou l’évolution du monde végétal et animal est laissée sans aucune intervention humaine. Il s’étend sur 300 km de longueur et 150 km de largeur (800 000 hectares) couvrant des milieux biologiques exceptionnellement variés depuis le lac kivu et la chaîne des volcans Virunga jusqu’au pied des cimes neigeuses du Ruwenzori, à plus de 5 000 m d'altitude, en longeant l’immense plaine qui borde le lac Edouard. C’est dans la forêt de la Semliki au nord du lac Edouard qu’a été découvert à la fin du XIXème siècle le fameux okapi, espèce particulière aux forêts de l’est du Zaïre.

    Le lac Edouard constitue le lac le plus poissonneux du Zaïre et sans doute la nappe d’eau la plus animée du monde avec ses innombrables oiseaux aquatiques et ses milliers d’hippopotames. Sur les pentes des Virunga vivent des colonies de gorilles uniques au monde (sans doute, en partie décimée par le passage de centaines de milliers de réfugiés rwandais lors du génocide de 1994) dont la protection fut à l’origine de la création de ce parc. Dans toute l’étendue du parc se rencontrent à foison : éléphants, buffles, lions, antilopes, gazelles, phacochères, hyènes, etc... Situé à cheval sur l’Equateur et proche de la crête Congo-Nil, le Parc de Virunga renferme une diversité de biotopes (volcans, savanes, forêts ombrophiles, lacs, glaciers éternels).

     

    Parc des Virunga

     

    Parc des Virunga

     

    Parc des Virunga

     

    Parc des Virunga

     

    Parc des Virunga

     

    Parc des Virunga

     

    Parc des Virunga

     

    Parc des Virunga

     

    Parc des Virunga

     

    sources:photos du net


    2 commentaires
  • Parc national de l'Upemba

     

    Parc national de l'Upemba 

    Le parc national de l'Upemba est un parc de la République démocratique du Congo (RDC), situé dans la province duKatanga. Créé en 1939, l'ensemble du parc couvre 11 730 km².

    Il englobe les monts Kibara et d'importants secteurs des lacs Upemba et Kisale et la totalité du lac Babwe.

    Le climat est de type tropical, chaud et humide, caractérisé par une grande saison sèche (de mai à octobre) et une grande saison des pluies (de novembre à mars-avril). La température moyenne annuelle est de 27° C et la pluviométrie annuelle est de 1200 mm/an.

    L’upemba possède une faune typique et variée. De grands troupeaux de zèbres, d'élands du Cap, de bubales, y vivent paisiblement sur les hauts plateaux, tandis que les savanes abritent de nombreux troupeaux d'éléphants, de buffles, d'antilopes, et les marécages de multiples oiseaux aquatiques parmi lesquels figurent de nombreux migrateurs paléarctiques.

    Avec le parc des Kundelungu, le parc de l’Upemba est le seul endroit en RDC où on trouve des zèbres dans leur milieu naturel

    faune 

    Le Parc National d’Upemba abrite une grande diversité de mammifères, qui ne représentent aujourd’hui qu’une infime fraction des multitudes d’animaux qu’il comptait autrefois. Globalement, les populations de grands mammifères ont diminué de façon abrupte durant les cinquante dernières années. Plusieurs espèces, comme le rhinocéros noir, sont localement éteintes et la présence d’autres, comme le lion, le guépard ou l’hyène tachetée, ne peut malheureusement pas être confirmée.

    Malgré le braconnage, quelques grands groupes d’éléphants (de l’ordre de quelques centaines) vivent toujours dans les environs du lac Upemba, le long de la vallée de la Lufira. Parmi les ongulés, l’on trouve également l’unique population de zèbres de la RDC ainsi que l’endémique lechwe de l’Upemba, les antilopes cheval rouanne et noire, le bubale de Lichtenstein, le buffle du Cap, l’éland du Cap, le grand koudou, le cobe des roseaux, le cobe Defassa, le guib harnaché, diverses espèces de céphalophe, le phacochère, le potamochère et l’hippopotame.

    À l’époque, des populations prospères de grands et moyens ongulés coexistaient avec de nombreux carnivores, dont les susmentionnés lions, guépards et hyènes, ainsi que des léopards et des lycaons. Aujourd’hui encore, de plus petits carnivores comme le chacal à flancs rayés, le caracal, le serval, la loutre du Congo ou le chat sauvage sont présents dans le parc, s’alimentant de petits et moyens mammifères, encore relativement abondants.
    Parmi les primates répertoriés dans le complexe des aires protégées du Katanga dont le Parc National d’Upemba fait partie se trouvent le cercopithèque ascagne, le cercopithèque à diadème, le grivet, le cercopithèque de Brazza ou le babouin, ainsi que trois espèces de lémuriens ou galagos. On y trouve aussi plusieurs pangolins, damans, porcs-épics, lièvres et de nombreuses espèces de rongeurs, de musaraignes, d’écureuils et de chauves-souris.
    Parmi les oiseaux, l’on trouve une grande variété de rapaces, d’oiseaux d’eau, passereaux et autres. Parmi les reptiles, de nombreuses espèces de tortues terrestres, de caméléons et de serpents, dont le python seba, le mamba noir et le cobra cracheur.

     

    Son histoire a toujours été marquée par le braconnage et les activités minières illégales. Malgré cela, le Parc National d’Upemba conserve toujours une grande biodiversité et maintient son potentiel de récupération écologique. Après des années d’abandon, les autorités congolaises, l’ICCN, la Commission européenne et la Société Zoologique de Francfort viennent d’initier un projet de réhabilitation du parc

     

    Parc national de l'Upemba

     

    Parc national de l'Upemba

     

    Parc national de l'Upemba

     

    Parc national de l'Upemba

     

    Parc national de l'Upemba

     

    Parc national de l'Upemba

    maison des guides du parc

     

     

    Parc national de l'Upemba

     

    Parc national de l'Upemba

     

    Parc national de l'Upemba

     

    Parc national de l'Upemba

     

    Parc national de l'Upemba

     

    Parc national de l'Upemba

     

    SUITE

     

     


    2 commentaires
  • quelques espèces qui peuvent être trouvées dans le parc

     

     

    Parc national de l'Upemba:faune

     

    Parc national de l'Upemba:faune

     

    Parc national de l'Upemba:faune

     

    Parc national de l'Upemba:faune

     

    Parc national de l'Upemba:faune

     

    Parc national de l'Upemba:faune

    Parc national de l'Upemba:faune

     

     

     

    Parc national de l'Upemba:faune

     

     

     

    Parc national de l'Upemba:faune

     

     

     

    Parc national de l'Upemba:faune

     

     

     

    Parc national de l'Upemba:faune

     

     

     

    Parc national de l'Upemba:faune

     

    SUITE

     

     

     


    2 commentaires
  • quelques espèces qui peuvent être trouvées dans le parc

     

     

    Parc national de l'Upemba:flore

     

    Parc national de l'Upemba:flore

     

    Parc national de l'Upemba:flore

     

    Parc national de l'Upemba:flore

     

    Parc national de l'Upemba:flore

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique