• INCROYABLE MAIS VRAI !!

     

     

    INCROYABLE MAIS VRAI !!

    RD Congo : l’abus de fétiches est dangereux pour le football

     Une bousculade provoquée par l’utilisation de fétiches fait treize morts

    Ce n’est un secret pour personne. Les fétiches ont la vie dure en RDC. Si dure, que l’utilisation de fétiches lors d’un match de football à Butembo, ville située à l’est du pays, a provoqué dimanche une bousculade mortelle. Bilan : treize morts et cinquante-quatre blessés. Chronique d’une rencontre sportive qui a mal tourné.

    L’histoire est tragique. Treize personnes sont mortes et cinquante-quatre autres ont été blessées, dimanche, lors d’un match de football au stade de Matokéo de Butembo (est de la RDC) qui opposait deux équipes locales Nyuki et Socozaki. La cause : l’utilisation de fétiches qui aurait provoqué une bousculade mortelle.

    De dangereux fétiches

    C’est à la fin du match que tout a basculé. « L’équipe Socozaki menait la partie. Enervé par la situation et par le fait qu’il n’arrivait pas à marquer un but, l’un des joueurs de Nyuki a aspergé d’eau la ligne de but adverse censée amoindrir le pouvoir des fétiches, responsables présumés de la défaite de l’équipe. Un geste qui n’a pas été du goût du gardien de Socozaki qui a commencé à s’énerver », raconte Jules Ngala, un journaliste de la radio locale Okapi, interrogé par Afrik. « C’est après que tout a dégénéré. Les équipes s’en sont mêlé puis les supporters… », ajoute-t-il. Le match s’est alors transformé en une bagarre générale. Alertée par ces échauffourées, la police s’est rendue sur place. « Tout le monde lançait des pierres. Pour ramener le calme, les forces de l’ordre ont lancé des grenades lacrymogènes et tiré en l’air, ce qui a provoqué la panique dans le stade », explique Caniche Mukongo, reporter à Okapi.

    Bilan de cette bousculade : 13 morts et cinquante-quatre blessés dont l’un est un commandant de l’unité de police, touché au visage par un projectile. La majorité des victimes sont des enfants, surtout des garçons, asphyxiés et piétinés par les autres spectateurs à la sortie du stade. « En RDC, l’utilisation des fétiches est chose courante même pendant les matchs de football. A ce sujet, la Fédération internationale de football (FIFA) et la Fédération congolaise de football association (FECOFA) ont d’ailleurs interdit les fétiches pendant les matchs », précise M. Mukongo. Au vu de l’événement de dimanche, on comprend mieux pourquoi...

     

    source : Afrik.com  Stéphanie Plasse

    « HUMOUR DU MERCREDI....PEINTURES AFRICAINES POPULAIRES »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Vendredi 10 Janvier à 14:49

    Une situation incroyable mais vraie ! . Bonne fin de semaine Bakuba , bisous , escapade , 

    1
    Vendredi 10 Janvier à 08:54

    Tragique parfois ces croyances anciennes

    Bonne fin de semaine.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :