• Les Kubas ou Bakuba sont une ethnie du centre de la RDC .ils  sont réputés pour leurs nattes et pagnes en raphia tissé


     

    produits kubas

     

    produits kubas

     

    produits kubas


    2 commentaires
  • boite kuba


    1 commentaire
  •  

     

     

     

     


    votre commentaire
  • tissus de raphia

     

    tissus de raphia

     

     

    tissus de raphia

     

     

    tissus de raphia

     

     

    tissus de raphia


    1 commentaire
  • Art kuba:tissus de raphia

     

    Les tissus de raphia Kuba et sous-ethnies Kuba ( Bangyeen, Bangwoong, Shoowa)

     

    Petit tissus en provenance de l'ethnie Shoowa, en velours de raphia. Ce type de tissus propose des motifs qui sont la reproduction ou des variantes des scarifications ethniques des Kuba.

    Généralement ces tissus étaient offerts à la naissance des enfants.

    A encadrer, et / ou mettre sous verre.

     

    Les tissus de raphia et leurs usages

     

    Chez les Kuba les hommes ont la charge de préparer les fibres végétales qui vont servir à la fabrication de ce type d'étoffes.

    Ce sont de jeunes pousses d'un arbre de la famille des palmiers qui va donner la fibre de raphia. Cette fibre ne peut pas être filée comme le lin ou le coton, mais nécessite d'être nouée.

    Avant cela, il faut assouplir la fibre qui est dure et extrêmement rêche à l'origine. Tout le savoir-faire des tisserands hommes entre en jeu. La fibre est amincie jusqu'à la limite de la rupture, à l'aide de différents racloirs, métal, coquille d'escargot...

    Une fois les fibres prêtes, le tissage et les broderies sont confiées aux femmes enceintes, qui vont y consacrer de nombreuses heures de travail, voire parfois des années pour les pièces les plus complexes, ce qui en fait un objet extrêmement précieux.

    Ensuite l'étoffe va être enrobée d'un linge et plongée dans l'eau dans un mortier où elle sera foulée avec un pilon, ce qui aura pour effet de casser les fibres et de lui donner sa souplesse finale.

    Le tissu, une fois terminé n'est pas forcément utilisé à des fins pratiques.

    Du fait de sa valeur, il va pouvoir avoir plusieurs fonctions :

    - ils peuvent être offerts par le village à un défunt, participant ainsi dans l'au-delà à consolider les alliances existantes, et à rendre le mort digne aux yeux des ancêtres... Les tissus portent ainsi un message à l'attention des dieux.

    - ils peuvent également servir de monnaie de mariage, de dot, constituant un trésor de famille...

    - voire encore servir de monnaie d'échange lors de transactions importantes.

    Ces tissus sont avant tout considérés par les BaKuba comme un placement destiné à être transmis à leur lignée.

    Différentes variantes de ces tissus de raphia kuba existent :

    - les tissus Shoowa de la sous ethnie eponyme, qui sont de petits tapis généralement carrés en velours rasé. On les nomme également velours du Kasai.

    Ces velours sont obtenus à partir d'une simple trame de raphia, qui va être traversée de part en part d'un fil de raphia qui va être coupé à un centimètre de la trame sur la face avant.

    Généralement recouverts de motifs géométriques qui représentes des motifs de scarifications Kuba

    - les Ntshak, qui sont des pagnes de femme, décorés par les femmes

     

    (Remerciements à congoforum pour ces informations)


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique