• TOUJOURS L'IVOIRE !!!!!

     

    Afrique centrale : le commerce de l’ivoire ne faiblit pas et inquiète les ONG

     

    La corruption, la faiblesse des pouvoirs politiques et les réseaux criminels nuisent aux efforts entrepris pour stopper le commerce d’ivoire. Il est urgent d’agir contre ce fléau, afin de lutter contre ce que l’ONG WWF qualifie de « catastrophe écologique entretenue par des organisations criminelles ».

    La corruption : un frein à l’arrêt du commerce de l’ivoire

    D'après un rapport révélé ce jeudi 7 septembre 2017 par l’ONG WWF, et réalisé par les enquêteurs de Traffic, « le commerce de l’ivoire est florissant comme jamais en Afrique centrale ». Cinq États feraient office de plaque tournante pour le commerce de l’ivoire dans la région : le Cameroun, le Congo-Brazzaville, la RDC, le Gabon et la République centrafricaine.

    Le rapport dénonce la corruption galopante dans ces pays, notamment parmi les fonctionnaires haut placés. En RDC, l’armée régulière prendrait ainsi part au braconnage des éléphants dans le Parc national des Virunga. Une corruption et un trafic favorisés par la faiblesse des pouvoirs politiques dans ces pays, notamment la RDC, un État failli en proie aux troubles depuis des décennies.

    La Chine, principal acheteur d’ivoire

    « Tous les pays mentionnés dans l'étude pointent unanimement du doigt les Chinois actifs dans les réseaux du crime organisé en tant qu'acteurs de premier plan dans le trafic », peut-on lire dans le rapport. Ce rapport, qui se base sur des données datant de 2007, 2009, 2014 et 2015, montre qu’au cours des deux dernières années étudiées (2014 et 2015), 80 % des acheteurs d’ivoire étaient des Asiatiques, en grande majorité des Chinois, ces derniers prêtant à l’ivoire des vertus thérapeutiques.

    Corruption, faiblesse des pouvoirs publics, réseaux de la criminalité organisée sont autant de facteurs qui alimentent le trafic d’ivoire et réduisent à néant les tentatives initiées pour stopper ce commerce illégal. « Il faut des efforts coordonnés afin de mettre un frein au recul des populations d'éléphants en Afrique centrale : ce n'est plus seulement une question qui concerne les animaux sauvages, il s'agit désormais d'une catastrophe écologique entretenue par des organisations criminelles redoutablement organisées », s’alarme Koen Stuyck, porte-parole du WWF Belgique.

     

     

    Source : meteocity.com  


    4 commentaires
  • KIGALI

     

    Kigali, la capitale du Rwanda «où l’on vit aussi bien qu’à New York»

     

     

    Hôtels de luxe, boutiques modernes, rues impeccables... La capitale du Rwanda apparaît depuis quelques années comme un modèle de développement pour toute l’Afrique. Au point que les ressources humaines des Nations Unies classent Kigali au même niveau que les grandes métropoles occidentales en termes de confort de vie.

    «Petit Singapour», «Suisse de l’Afrique»... Les surnoms ne manquent pas pour qualifier la réussite du Rwanda, dont le président, Paul Kagame, a été réélu cette semaine avec 98,6 % des voix, et notamment de sa capitale, Kigali. La ville est en effet devenue la vitrine du dynamisme économique de ce petit pays de 12 millions d’habitants, qui se développe à grande vitesse depuis la fin du génocide qui l’a rendu tristement célèbre en 1994. Entre 2000 et 2015, la croissance de l’économie rwandaise a ainsi atteint 7,9 % par an en moyenne, une des plus fortes d’Afrique.

    La capitale Kigali a été la première à profiter de l’expansion économique, et s’est radicalement transformée en quelques années. En arpentant les avenues de la ville, il est en effet difficile de croire que l’on se trouve sur le continent le plus pauvre de la planète: des parcs parfaitement entretenus, des maisons soignées et des immeubles de bureaux flambant neufs font rêver d’une «autre Afrique». La ville est ainsi devenue une des plus propres et sûres du continent. Il est en effet difficile de trouver l’ombre d’un déchet par terre, et les habitants s’y promènent sans problème de jour comme de nuit. À peine croyable quand on sait qu’il y a un peu plus de vingt ans, le pays était en proie à la pire guerre ethnique et civile de son histoire.

    La capitale est désormais un modèle de bonne gestion pour les pays voisins, et enchaîne les distinctions internationales. L’ONU Habitat a ainsi déclaré Kigali comme la «ville la plus propre d’Afrique» en 2016 pour la troisième année consécutive. Cette année, elle a été couronnée «meilleure capitale africaine». D’après le Courrier International , qui cite les services des ressources humaines des Nations Unies, le confort de vie y serait en effet presque comparable avec celui de New York.

    Une future Silicon Valley

    Sous l’impulsion du gouvernement, Kigali s’est dotée d’infrastructures performantes, comme son aéroport international. Impeccable, celui-ci est équipé depuis 2016 d’un système numérique dernier cri afin de réduire la durée des formalités pour les voyageurs. Les voies rapides goudronnées assurent quant à elles une circulation fluide entre la capitale et sa banlieue.

    Les efforts consentis par l’État pour moderniser la ville et la rendre attractive aux yeux des investisseurs étrangers ont rapidement porté leurs fruits, et les grues font désormais partie du paysage. Le centre s’est ainsi hérissé d’immeubles modernes et d’hôtels parfois luxueux. Construite en 2011, la Kigali City Tower, une tour de dix-huit étages, trône au milieu du centre d’affaires, qui ambitionne de concurrencer celui de Johannesburg, aussi surnommé «kilomètre le plus riche d’Afrique». À l’intérieur de l’édifice, on trouve une grande surface ouverte 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, des cafés, des commerces high-tech, ainsi que des bureaux de standing.

    Mais la capitale voit encore plus loin. D’ici 2018, une «Silicon Valley rwandaise» ouvrira ses portes dans la périphérie. Cette ville nouvelle, baptisée Innovation City, devrait regrouper sur un même site différents acteurs de l’économie de la connaissance et des nouvelles technologies. Près de 250 millions d’euros seront injectés dans cette «cité innovante», qui sera couverte par la 4G, comme 60 % du pays. Au cœur de ce dispositif, un campus universitaire accueillera des antennes de l’université américaine Carnegie Mellon, mais aussi de l’Institut africain des sciences mathématiques afin d’y former la future élite du pays.

     Source :lefigaro.fr

     

    KIGALI

     

     


    5 commentaires
  • Qui sont les ânes????

     

    Les ânes : nouvelle cible des braconniers en Afrique du Sud

     

    Si les espèces très prisées restent toujours les mêmes, notamment les rhinocéros ou les éléphants, les braconniers cherchent de nouvelles sources de revenus. Les espèces en danger se font de plus en plus rares et sont de mieux en mieux protégées. C’est donc un nouveau marché qui s’est ouvert en Afrique du Sud : celui des peaux d’ânes. Les acheteurs, eux, sont toujours les mêmes : les Chinois.

     

    Des trafics de peau d'âne, d'une valeur de plusieurs millions de dollars

     

    De plus en plus d’opérations de police permettent de démanteler des filières de trafic de peaux d’ânes. En Afrique du Sud, la police a découvert, fin janvier 2017, une vaste opération menée dans les alentours de Johannesburg : 5 000 peaux d’ânes et des milliers de cadavres ont été saisis, pour une valeur de plusieurs millions de dollars.

    La peau d’âne a, dans la médecine chinoise, des vertus thérapeutiques, un peu à l’instar de la poudre de corne de rhinocéros. La peau de ces animaux placides permettrait de réduire l’insomnie ou de retarder la ménopause. Comme toujours, aucune étude scientifique ne vient prouver ces théories mais la médecine traditionnelle reste très pratiquée dans le pays le plus peuplé du monde.

     

    Une véritable hécatombe totalement hors-la-loi

     

    La Chine manque d’ânes : la population a baissé de 5 millions d’individus en 20 ans, pour tomber à 6 millions fin 2013. Ce n’est donc pas suffisant pour répondre à la demande croissante de médicaments fabriqués à base de peau d’âne et les malfrats en profitent : la contrebande bat son plein, tandis que les prix augmentent fortement.

    Premières victimes : les paysans d’Afrique du Sud, dont les animaux sont la proie des groupes organisés. Un début de solution pourrait venir de la mise en place d’un marché officiel d’importation d’ânes et peau d’ânes de la part de la Chine mais, pour l’instant, aucun accord n’a été signé entre l’Afrique du Sud et le pays.

     

    Source :meteocity.com 

     

     


    4 commentaires
  • liste noire...

     

    La liste noire des compagnies aériennes interdites en Europe en 2017

     

    Elles n’ont pas le droit de voler vers l’Europe, ou sous certaines conditions. Voici la liste des compagnies aériennes interdites dans l’Union européenne. 

    La Commission européenne a publié en décembre la mise à jour de sa liste noire des compagnies aériennes interdites de vol dans l’Union européenne. Dans le détail, ce sont 193 compagnies aériennes qui sont interdites en Europe, et six autres compagnies qui connaissent des restrictions d’exploitation.

    Interdiction totale

    Sont interdites de vol sur le territoire européen les compagnies des pays suivants : Afghanistan, Angola, Bénin, République du Congo, République démocratique du Congo, Djibouti, Guinée équatoriale, Érythrée, Gabon, Indonésie, République kirghize, Liberia, Libye, Mozambique, Népal, Sao Tomé-et-Principe, Sierra Leone et Soudan. Cette interdiction (pour 190 compagnies) s’explique par le manque de supervision de la sécurité par les autorités des pays concernés.

    Les trois dernières compagnies (Iran Aseman Airlines - Iran, Iraqi Airways - Iraq et Blue Wing Airlines - Suriname), sont de leurs côtés interdites en raison de préoccupations en matière de sécurité de ces compagnies, précise le site gouvernemental Service-public.fr.

     

    Restrictions d’exploitation

    Six autres compagnies connaissent quant à elle des restrictions d’exploitation. Si elles ne sont pas interdites, elles ne peuvent effectuer des vols vers l’Europe qu’avec certains avions. Ces compagnies aériennes sont : frijet et Nouvelle Air Affaires SN2AG (Gabon), Air Koryo (République populaire démocratique de Corée), Air Service Comores (Comores), Iran Air (Iran) et TAAG Angola Airlines (Angola).

    Source : seniorplanet.fr


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique